lundi 2 mars 2015

Bernd Kistenmacher live @ Zeiss-Planetarium, Iéna, 28 février 2015


Après un autre planétarium, celui de Münster le 31 janvier dernier, c’est au Zeiss-Planetarium de Iéna que Bernd Kistenmacher clôturait sa mini-tournée consacrée à sa dernière production studio, l’album Paradise, hymne à la nature et exhortation au sursaut écologique publiée en décembre 2014. Le Berlinois nous en avait fourni un premier aperçu lors du dernier festival Electronic Circus. Cette fois, il interprétait le disque en quasi intégralité, avant de consacrer la deuxième partie de son show à un voyage musical dans sa discographie récente.


Bernd Kistenmacher live @ Zeiss-Planetarium Jena 2015 / photo S. Mazars
Bernd Kistenmacher sous le dôme du Zeiss-Planetarium de Iéna

Iéna, le 28 février 2015

Bernd Kistenmacher live @ Zeiss-Planetarium Jena 2015 / photo S. Mazars
Iéna n’est pas seulement le site d’une victoire napoléonienne, c’est aussi la ville qui abrite le plus ancien planétarium en activité dans le monde. Depuis 1926, le Zeiss-Planetarium de Iéna organise des spectacles et des manifestations pédagogiques autour de l’astronomie. De temps en temps, il accueille aussi des musiciens dont le style ou le genre de prédilection s’accorde avec sa double vocation rêveuse (les étoiles) et technologique (les télescopes). Bernd Kistenmacher est désormais un habitué des lieux. Quelques claviers (dont les Roland Jupiter 80 et Gaïa), un petit stand, tenu par son propre fils, et les superbes peintures fractales d’Andreas Schwietzke : il n’en faut pas plus à Bernd Kistenmacher pour assurer le spectacle.

Bernd Kistenmacher live @ Zeiss-Planetarium Jena 2015 / photo S. Mazars
Les fractals d’Andreas Schwietzke accompagnent Kistenmacher depuis la tournée Utopia. Projetées cette fois sous le dôme du planétarium, elles prennent une dimension impressionnante. Art figuratif ou pure abstraction ? Difficile de trancher. Si les premières minutes du show semblent laisser entrevoir des bâtiments de marbre dans le genre de la chapelle Sixtine, une fenêtre finit par s’ouvrir sur cette jungle, cette forêt tropicale à laquelle Bernd Kistenmacher a dédié Paradise. Nous aimons tous la technologie, nous apprécions tous le confort qui nous entoure – figuré ici par ces gigantesques structures de marbre. Mais n’oublions pas la nature, implore Kistenmacher, surtout si ce confort, tout artificiel, s’acquiert au prix du sacrifice des forêts.

Bernd Kistenmacher live @ Zeiss-Planetarium Jena 2015 / photo S. Mazars
Le sommet de l’album, et du concert de ce soir, c’est la pièce Raindance, à laquelle Bernd a su donner une belle texture organique, même si elle est en réalité 100% électronique. Samples de guitare, de basse et de batterie nous ramènent à ce vieux rock progressif floydien, déjà contestataire, déjà conscient du désastre écologique, loin des préoccupations de la musique électronique contemporaine, de la techno au dubstep, plutôt tournée vers le beat, l’oubli et la fête. Kistenmacher ne veut rien oublier. Il veut croire qu'il est possible d'affronter les catastrophes contemporaines plutôt que de les fuir. D'où la tournure symphonique et dramatique de sa musique.

Bernd Kistenmacher live @ Zeiss-Planetarium Jena 2015 / photo S. Mazars
Dans l’ensemble, Bernd Kistenmacher ne se départit pas de cette humeur mélancolique qui irrigue toute son œuvre depuis Head-Visions, son premier album. Bien plus que la légèreté et l’insouciance, cette ambiance est évidemment propice aux œuvres durables, celles qui resteront. Kistenmacher en a déjà produit un certain nombre depuis trente ans. Par exemple Rücksturz ou Ferne Ziele, et plus récemment Lost City (Beyond The Deep, 2010). Le concert de ce soir inscrit Paradise dans cette lignée. L'album comporte même deux de ces gemmes : Raindance, bien sûr, et l’aérien Everlasting Magic. Bernd fait décidément partie des classiques.

Setlist : [Set 1] Ghosts. – Born From Innocence. – Raindance. – Distant Danger. – Everlasting Magic. – [Set 2] We Need a New Utopia. – Antimatter Suite. – [Rappel] On The Shoulders of Atlas.

Bernd Kistenmacher live @ Zeiss-Planetarium Jena 2015 / photo S. Mazars
Bernd Kistenmacher live @ Zeiss-Planetarium Jena 2015
>> Interview de Bernd Kistenmacher